les echos
Strat'ActuStrat'ConsoStrat'Une

Délestage électrique, quelles solutions pour le consommateur ?

0

Depuis quelques jours, la Côte d’Ivoire est frappée par des récurrentes coupures d’électricité. En cette période d’extrême chaleur, il est légitime que les populations veuillent se rafraîchir. Il n’est donc pas étonnant que les climatiseurs, ventilateurs… tournent à plein régime. Malheureusement, le circuit électrique, qui alimente la majorité des infrastructures du pays, est défaillant et les Ivoiriens se retrouvent, bien trop souvent dans le noir, incapable d’utiliser leurs appareils électriques. Quelle est l’origine de ces délestages intempestifs ? Quelles solutions pour le consommateur ? Strat’Marques a réfléchi à ces épineuses questions.

Les récents incidents, montrent que ces coupures de l’alimentation électrique, ont un rapport direct avec la hausse des températures. Pour acheminer de grandes quantités d’électricité, le circuit utilise des câbles en cuivre ou en aluminium. Ces conducteurs ont la propriété de laisser passer facilement le courant électrique. Ils sont protégés par des isolants et forment les lignes à haute tension. Ce sont ces lignes qui maillent le territoire. Par moments, les lignes électriques bouchonnent. Par temps chaud, la température d’une ligne électrique augmente plus vite, ce qui l’oblige à réduire le courant maximum qu’elle peut transporter. 

Materielelectrique.com

Les raisons du délestage

Le passage de la bonne fée électricité fait monter le mercure des lignes électriques. Pour éviter une surchauffe, et risquer d’endommager les conducteurs et leurs isolants, le débit de l’électricité est réduit. Hors, une température élevée limite la capacité des lignes électriques et favorise l’échauffement des lignes souterraines. Quand le réseau électrique est exposé à des températures maximales, supérieures à celles pour lesquelles il a été conçu, il n’est pas en mesure d’acheminer l’énergie produite, depuis les centrales, vers les centres de consommation. De ce fait, des délestages surviennent.

Capital

Une réalité Ivoirienne

C’est dans ce cas de figure que se trouve la Côte d’Ivoire, aujourd’hui. Depuis quelques jours, une vague de délestage a englouti le pays. Suite aux pics de chaleur, frisant les 35°C, de nombreuses coupures d’électricité ont plongé le pays dans le noir. Cette situation inattendue mine, encore, tout le territoire national et tend à noyer les espoirs des Ivoiriens désireux de retrouver le “courant normal” de leur vie. 

couleur science

Des solutions pratiques

Les réseaux électriques sont majoritairement exposés à l’air libre. Cela les rend vulnérables aux aléas météorologiques. Vents, éclairs, températures extrêmes et leurs effets indirects conduisent à des glissements de terrain, à des inondations, à des chute d’arbres, des ouragans et à des incendies.

La chaleur extrême peut faire beaucoup de mal au corps. Ses impacts peuvent aller des crampes et éruptions cutanées à des maladies plus graves, voire à l’évanouissement, à l’épuisement dû à la chaleur. Dans des circonstances extrêmes, la chaleur peut entraîner la mort. 

Pour palier à ces aléas du système électrique, certaines entreprises ont décidé, depuis quelques années, de distribuer des produits pratiques et solutionnant.

SUCCESS DISTRIBUTION

Par exemple, la société éco responsable, spécialisée dans la vente de produits verts, SUCCESS DISTRIBUTION offre, aux Ivoiriens, une solution à ce problème. Il s’agit du ventilateur solaire. Cet outil est capable de fonctionner durant 16 heures, sans connexion au réseau électrique. Cet appareil rechargeable et fonctionnel se transporte facilement et peut s’utiliser en intérieur comme en extérieur.

Centralpoint

Quant à VOOMSTORE, il distribue l’onduleur APC Easy UPS BV 1000VA AVR 230V. Procuré avec une batterie de secours, il est idéal pour offrir une protection quotidienne contre les surtensions, à l’ensemble de vos équipements électriques. Derrière un design discret, il dispose d’une régulation automatique de la tension.

SUCCESS DISTRIBUTION

SUCCESS DISTRIBUTION fourni, également, un autre appareil. Il s’agit, cette fois, d’une lampe d’urgence. Comme son nom l’indique, elle est capable de vous dépanner, lors de situations d’urgence. Elle vous sera aussi utile dans la vie quotidienne. Fixée à la douille d’une ampoule à vis, elle se recharge. Constituée de plastique et de LED, elle est ultra résistante et s’utilise comme une ampoule classique. En cas de coupure d’électricité, il est possible de l’utiliser comme une lampe torche. Munie d’un crochet, cette ampoule révolutionnaire est l’accessoire à avoir, en cette période de fréquent délestage.

KHOLER-SDMO

Lorsque le courant électrique faibli, le besoin d’une source d’énergie autonome se fait ressentir. KHOLER-SDMO3ème fabricant mondial de groupe électrogène a, dans ses offres, un puissant groupe électrogène portable. Le Power PERFORM 4500 XL C5, est équipé d’un moteur professionnel refroidi par air. Ce produit dispose d’une grande autonomie et d’un excellent rapport de performance.

Abidjan.net

Il sera très difficile d’éviter les effets de la hausse des températures. Toutefois, il est possible de réduire la vulnérabilité du réseau électrique Ivoirien. Pour cela, il faut que la CIE (compagnie ivoirienne d’électricité), se penche davantage sur la question du réchauffement climatique. Elle doit adopter une nouvelle stratégie, anticipatrice vis-à-vis des saisons extrêmement chaudes et, également, des saisons pluvieuses susceptibles de perturber l’opérationnalité du réseau électrique, tout en tenant compte des réalités du pays. En attendant cette approche stratégique de l’opérateur, les Ivoiriens devront se contenter des innovations palliatives proposées par les distributeurs. Et c’est déjà pas mal !

 

La rédaction

 

 

Pour toute information complémentaire, appelez le 05 56 93 99 99 ou le 07 49 76 39 97

 

 

 

ODDO BHF propose des solutions de financement aux entreprises

Article précédent

Promos coup de cœur, spécial fête du travail

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Strat'Actu