Itinéraire

Daniel Kretinsky, le milliardaire Tchèque qui a conquis la presse française.

0

Daniel Kretinsky, le milliardaire Tchèque est entré au capital du quotidien français Le Monde en achetant 49% des parts que détenait l’un des actionnaires. Avant son invitation au quotidien Le Monde, le milliardaire avait énormément mis les pieds dans la presse française en s’arrachant le Magazine Marianne. En entrant dans un processus de rachat, il achète des titres du Groupe Lagardère et s’offre le magazine Elle, Télé 7, Public et France Dimanche. A la question de savoir pourquoi s’intéresse t-il à la presse française, l’homme se dit francophile. D’ailleurs, il a fait une partie de ses études à Dijon. Il estime n’avoir pas d’idée politique derrière la tête.

 Ses investissements avant sa conquête de la presse française

 Avant l’assaut sur la presse française, sa soif des affaires l’avait amené à investir dans plusieurs journaux de son pays. Son histoire d’amour avec la presse débute en 2013 où il rachète Blesk, le plus grand Tabloïde de son pays et le journal le plus lu. Il s’offre à côté de cela le journal tchèque Aha ! et un site internet (info.cz). Son nom est également cité dans le monde du sport, suite au rachat en 2014 du club de football, Sparta de Prague.

Aujourd’hui, l’infatigable homme d’affaire pèse 2,6 milliards de dollars, et est classé parmi les 1000 personnalités les plus riches du monde selon le magazine Forbes.

 Les milliardaires qui ont misé dans la presse comme lui

Au journal Le Monde, le milliardaire retrouvera Didier Niel, principal actionnaire de Free. En France Libération est détenu par, Patrick Drahi, l’homme d’affaires et entrepreneur franco-luso-israélien. Bernard Arnault, l’homme d’affaires français, propriétaire du groupe de luxe LVMH, contrôle les Échos et le Parisien. Serge Dassault, le chef d’entreprise dans l’industrie aéronautique et de l’armement, détenait le Figaro jusqu’à sa mort en mai 2018. Aux Etats-Unis, on peut citer Carlos Slim, le multimilliardaire mexicain qui détenait le New York Times et enfin The Washigton Post qui est depuis 2013 aux mains, Jeff Bezos, le patron d’Amazon. En Afrique, le sud-africain Koos Bekker est le président du Groupe de médias Naspers qui est à l’origine de sa fortune.

Le succès et la réussite n’ont pas empêché Daniel Kretinsky, de continuer à tisser sa toile en multipliant ses activités. Loin de dormir sur ses lauriers, il  écrit en lettre d’or une nouvelle page de son histoire. Pour dire que la réussite n’est pas une fin à soi, elle est le début d’une nouvelle histoire et le fruit d’une lutte perpétuelle.

 

Fernand Appia

 

 

Appli TV d’Orange : A qui profite la gratuité du service

Article précédent

Ventes de Smartphones : Huawei en hausse pendant qu’Apple flanche

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Itinéraire