RECO DE PRO

Covid 19 : Quand la restauration perd ses repères

0

Coronavirus, confinement, couvre-feu etc, des mots qui sont devenus récurrents depuis quelques temps partout à travers le globe. En Côte d’Ivoire, le secteur de la restauration a  été fortement impacté. La menace est réelle. Quel sort pour les tenanciers et la clientèle ? Quelles initiatives pour sauver la situation ?

Les acteurs de la restauration en détresse

Les restaurateurs vivent depuis quelques semaines une conjoncture économique très difficile. Les restaurants, fermés, n’ont plus de clients, donc plus de chiffres d’affaires et cela suite aux mesures de l’Etat ivoirien relatives à la fermeture des maquis, bars, restaurants  etc. Les professionnels de la restauration voient ainsi leurs chiffres d’affaire péricliter du jour au lendemain.

Les  restaurants sélects tels,  Aboussouan, le Saakan, la Croisette, Le Toit d’AbidjanMaquis Duval, Nuit de Saigon, Le Méchoui , Montparnasse, l e Soukalo etc, constatent impuissants, la perte temporaire ou définitive de leur clientèle. Les restaurants autour de l’aéroport qui recevaient régulièrement des  touristes ressentent l’impact de la COVID-19 du fait du départ de ces derniers et  la fermeture de l’espace aérien.

Les fastfoods présents sur le territoire ivoirien dont Burger King et KFC seront dans la même situation. Ils pourraient recourir lorsque la situation le permettra,  au concept de « drive-in » permettant à un consommateur de commander et récupérer sa commande sans même sortir de sa voiture.

Cela est appliqué par les fastfoods du reste du monde et ça marche. Pourquoi ne pas essayer ?

Pour les autres, restaurants aux abords des maquis, bars et assimilés, les choses sont tout aussi difficiles vu la fermeture de ces différents lieux qui drainaient du monde. Qui pour l’achat de grillades, qui pour partager des moments entre amis. Les travailleurs du domaine se retrouveront pour la plupart sans activité.

Cette situation devrait être l’occasion pour chaque restaurateur d’user d’ingéniosité en proposant à leurs clients habituels où même en ligne, un service de livraison de repas à domicile. Tout restaurateur qui aura su conserver une base de données qualifiée de sa clientèle pourrait très bien proposer ses services. De quoi maintenir, ne serait-ce que partiellement son activité, les emplois et du chiffre d’affaire. En attendant la mise en œuvre des mesures du Gouvernement, n’est-ce pas l’occasion de solliciter les conseils d’agences de communication.

RUTH KOFFI

Une armée pour stopper le coronavirus

Article précédent

COVID 19 : Ces entreprises qui surfent sur la vague

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans RECO DE PRO