octobre 20, 2018

Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière

CGECI Academy 2018 : La Côte d’Ivoire invitée à créer des marques et à soutenir les PME

La 7ème édition du forum de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) dénommée CGECI Academy a ouvert ses portes ce mardi 25 septembre au Sofitel Hôtel Ivoire à Cocody, sur le thème « Cap sur l’industrialisation, un défi pour tous ».

Le Président de la République qui prenait part pour la première fois à cette rencontre importante a indiqué qu’avec un taux d’industrialisation de 28% en 2018, la Côte d’Ivoire accuse un retard de 2,5% en termes de production manufacturière. Il a donc encouragé le secteur privé à susciter des champions nationaux dans le secteur industriel et a interpellé les banques afin qu’elles aident à financer les PME ; car l’un des problèmes majeur des PME demeure l’insuffisance de financement.

Après avoir salué les efforts du chef de l’Etat qui a toujours associé le secteur privé dans l’élaboration des réformes, le président de la CGECI, Jean-Marie Ackah a pointé dans son intervention plusieurs obstacles qui subsistent encore sur le chemin de l’industrialisation. Ce sont entre autres l’accès au foncier, l’insuffisance de main-d’œuvre qualifiée, la lourdeur administrative et la pression fiscale ainsi que les difficultés d’accès aux marchés régionaux. Selon le Professeur Jaume Llopis, Maître de conférences en Management Stratégique à IESE Business School, l’industrialisation passe par la création de marques et par une politique volontariste de l’Etat dans la mise en œuvre de réformes en soutien aux PME.

Cette 7ème édition de la CGECI Academy qui prend fin ce mercredi 26 septembre 2018 a vu la participation des patronats des pays de la sous région et de l’Afrique à savoir les patronats du Cameroun, du Togo, de la Guinée et de la Tunisie. L’Afrique du Sud, première économie Industrielle du continent, est le pays invité d’honneur de cette édition 2018. Selon Jean-Marie Ackah, l’exemple de ce pays peut aider à l’orientation et à la mise en place de meilleures stratégies pour l’industrialisation de la Côte d’Ivoire.

Composées de conférences, de panels et de partage d’expérience, ces journées permettront de plancher sur toutes les problématiques liées à l’industrialisation en Côte d’Ivoire et déboucheront sur l’élaboration d’un livre blanc dont les suggestions sont attendues par le chef de l’Etat.

Evelyne Ouattara

A lire aussi

COMMENTAIRES
BY KITAM D. / 08 29 44 97