Itinéraire

BOKORO_SAGESSE : l’activeur de fortune

0

Boa Kouamé Roméo, est un jeune ivoirien âgé de 25 ans, originaire de l’Est (Bongouanou) et natif du littoral (grand-Lahou). Connu sur le pseudonyme de BOKORO_SAGESSE, BOKORO qui est la fusion des deux premières lettres de chaque nom et SAGESSE pour ses brillants résultats scolaires et son sens de leadership, il obtient le baccalauréat en 2011 et se lance dans l’entrepreneuriat.

Une promesse à un être cher, le début de son aventure entrepreneuriale. « En 2010 mon père perd son emploi, l’année suivante je suis admis au baccalauréat. Lorsque je devais venir à l’université, mon père a du pleurer devant moi pour la première fois, car n’ayant plus suffisamment d’argent pour notre scolarité ni pour l’entretient de mes sœurs jumelles qui venaient de naître. Et ce soir-là je lui ai tenu une promesse : je ferais tout pour que tu ne verses plus jamais de lame pour manque d’argent ». Confie Boa Kouamé Roméo.

Les raisons de son leadership

Durant tout son parcours collégial, M. Boa confie avoir pris le soin d’analyser le cycle de vie de ceux qui avait en charge son éducation. Ils avaient tous une chose en commun, « salarié mais le véritable problème était qu’ils avaient un style de vie modeste. Tout semblait bien alors au début de leur carrière, mais plus les années passaient, la vie devenait plus difficile pour eux. On avait l’impression qu’ils vivaient une vie en forme entonnoir ». Il était donc résolu à ne pas devenir salarié car « je ne voulais pas vivre comme un prince et finir comme un esclave. Je rêvais plutôt d’être un King »

Ainsi, il ouvre sa première entreprise à 17 ans « avec la somme de 25 000 fcfa qui était destiné à l’achat des documents d’études que mon frère m’avait remis » l’Art de s’exprimer (la fondation ADS) spécialisée dans le perfectionnement linguistique des élèves et étudiants, officiellement lancée en 2012. C’est donc grâce à cette entreprise que « je finance mes études supérieures, tout en étant un appuis financier à mon père ».

En 2014, Roméo empoche un DUT en marketing et communication, cette même année naît en lui une passion pour l’automobile, et il devient co-fondateur du Garage Elite Auto Côte d’Ivoire (GEACI) spécialisé dans la réparation et l’entretien de véhicule toute marque.

Titulaire d’un master en gestion de ressources humaines et d’un diplôme d’ingénieur en gestion de projet à Lille (France) en 2015, BOKORO SAGESSE se définit comme un investisseur et chef d’entreprise. La même année l’un de ses clients du GEACI l’introduit dans l’industrie du Network Marketing « et je démarre ainsi ma première entreprise Multi Level Marketing (MLM) avec Forever Living Products (FLP) dans les compléments de l’alimentaires et produit de beauté, très tôt, j’atteins un niveau de revenus au-delà du million de francs fcfa le mois ».

« Dans la même industrie du MLM, je découvre un autre partenaire qui est une Finances et technologies (FINTECH) avec des produits de e-learning, crypto monnaie… essentiellement digitale. Je lance donc mon entreprise Learning Entreprises Organisation (LEO) en fin septembre 2016, ce qui me propulse au rang des Top Earner Afrique avec des revenus au-dessus du million la semaine » Avoue M. Boa.

Principalement adressé à la jeunesse africaine, « j’encourage fortement à passer du school to job au school to business. Aux salariés, je recommande de passer « au travail pour l’argent, à l’argent au travail pour vous de peur que vous finissez dans une vie en forme d’entonnoir. Aujourd’hui vous avez tout pour être accompagné et éviter des erreurs d’orientation ou de carrière. Ayez l’audace de vous lancer et le courage de ne jamais renoncer. Si votre vie de salarié ne vous plait pas, alors rejoignez-nous dans la méga flotte entrepreneuriale.

Marthe Sékongo

iPad 7 et iPhone 11 officiel : Comment Apple monopolise la technologie

Article précédent

Statistiques du marché des réseaux mobiles : Qui de Orange, Mtn et Moov dame le pion

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Itinéraire