MarqueStrat'Conso

BGFIDay 2021, une septième journée d’action solidaire pour le Groupe

0

Instauré en 2015 et célébré chaque dernier mois de l’année, BGFIDay, la journée de mobilisation de l’ensemble des salariés du Groupe BGFIBank, est un programme de dimension internationale à succès de l’Institution. Le groupe est implanté au Bénin, au Cameroun, en Centrafrique, au Congo, en Côte d’ivoire, en France, au Gabon, en Guinée Equatoriale, à Madagascar, à Sao Tomé et Principe, en République Démocratique du Congo et au Sénégal. Ainsi, le temps d’une journée, les collaborateurs des 12 pays d’implantation de l’institution s’investissement dans des projets de proximité en corrélation avec des besoins des communautés d’accueil. Ce véritable rendez-vous annuel matérialise l’engagement de BGFIBank, et ses équipes, pour des causes d’intérêt général et sa volonté de vivre par l’une de ses valeurs fondamentales : l’Esprit d’Equipe. Le samedi 4 décembre 2021, alors que les populations démarraient leurs préparation de Noël, le Groupe BGFIBank a, encore une fois, choisi d’exprimer son engagement pour un développement responsable et citoyen, en accord avec sa politique RSE (responsabilité civile des entreprises), à travers l’organisation de la 7ème édition de sa traditionnelle journée de la solidarité. Une journée célébrée, simultanément, dans l’ensemble de ses pays de présence. L’objectif de cette action annuelle ? Soutenir ses communautés d’accueil.

Dans le contexte actuel marqué par la crise mondiale née de la pandémie à Coronavirus, BGFIDay revêt, de plus en plus, un caractère particulier. En effet, depuis l’avènement de l’ennemi invisible, les inégalités et les besoins sociaux se sont accrues, dans pratiquement toutes les couches sociales. En conséquence, Par cette journée de solidarité, BGFIBank et ses collaborateurs continuent, plus que jamais, de se mobiliser et d’agir pour soutenir les populations les plus vulnérables. Pour cette 7ème édition, ce sont plus de 100 millions de francs CFA qui ont été rassemblés, au profit d’une vingtaine de projets solidaires.

Crédit image : Facebook

La solidarité est l’essence de la politique RSE du Groupe. Une politique rendue opérationnelle, notamment par la création de la Fondation BGFIBank. Créée en 2013, cette fondation indépendante et privée est une continuité de l’engagement sociétal de l’entreprise. Depuis sa création, elle accompagne l’établissement dans ses actions en faveur du développement social dans les 10 pays d’Afrique où elle exerce. Bénin, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Equatoriale, Madagascar, République Démocratique du Congo, Sao Tome & Principe, Sénégal, sur ces territoires, elle intervient dans les domaines de l’éducation et de la formation, dans le cadre de ses mission ; à savoir : Favoriser l’accès à une éducation de qualité, la transmission des connaissances et l’égalité des chances pour tous. Pour ce faire, la fondation BGFIBank développe des projets durables à fort impact, pour les populations bénéficiaires. Dans la même veine, elle encourage, également, la créativité, l’innovation et l’esprit d’entreprise.

Henri Claude Oyima, PDG de BGFIBank

Il est clair que BGFIDay fait partie de l’ADN, de l’identité de la structure. Une identité que son Président Directeur Général, Henri Claude Oyima ne cache point : “Face aux nombreux défis sociaux actuels, nous devons continuer à assumer notre responsabilité et conduire nos actions de manière cohérente et pérenne. Nous sommes conscients qu’il ne peut y avoir une croissance économique sans un réel développement social. BGFIDay est l’un des symboles phares de l’engagement de notre Groupe pour un développement durable. A travers cette journée nous contribuons encore plus à l’élan de solidarité qui continu de se manifester à travers le monde”.

Crédit image : Facebook

 

Depuis son lancement, BGFIDay, c’est plus de 450 millions de francs CFA mobilisés au profit des communautés d’accueil, dans les 12 pays de présence du Groupe. Les actions de solidarité de BGFIDay tournent autour des thématiques liées à l’éducation, la lutte contre la précarité, la préservation de l’environnement. Et pour cette 7ème édition, ce sont plus de 100 millions de francs CFA qui sont allés à une vingtaine de projets solidaires. De la sorte, au Gabon, le lycée National Léon MBA, à Libreville, a vu les équipements de ses laboratoires, de Sciences et Vie de la Terre et de Physique chimie, rénover. L’Unité de prise en charge des malades drépanocytaires de l’hôpital Adolphe SICE, à Pointe-Noire, au Congo, et le Centre de référence de la Drépanocytose du CHU de Brazzaville, toujours au Congo, ont reçu une dotation de médicaments d’urgence pour le traitement des crises vaso-occlusives des drépanocytaires et des kits de jouets à destinations des enfants drépanocytaires. Au Centre de Santé Intégré de Londji, à Douala, au Cameroun, le Groupe a réalisé la réfection du bâtiment central et a remis divers équipements. Des produits de première nécessité et des fournitures scolaires ont été délivrés aux orphelins du Centre orphelinat de la maison d’Arnaud à Diego, à Madagascar. Quant à Dakar, au Sénégal, c’est le financement de la construction de La petite Maison Rose de Guédiawaye (pouponnière de la crèche d’éveil) et la dotation de produits de première nécessité aux pensionnaires qui ont été effectués.

Et ce n’est pas tout ! en République Démocratique du Congo, à Kinshasa, le bâtiment abritant l’orphelinat BOMOYI YA SIKA a été refait. Parallèlement, la réfection des bâtiments et la dotation de tables-bancs et de divers équipements scolaires aux élèves, pour 5 écoles et collèges de Malabo, à Bata, à Ebibeyin, à Anisok et à Mongomo, en Guinée Equatoriale, ont été livrés. La dotation de vivres, de médicaments, du mobilier, d’électroménager et de matériels spécialisés pour la rééducation psychomotrice et kinésithérapie a été délivrée à l’AREEA (Association pour la Réinsertion des Enfants par une Education Adaptée), à la Page Blanche et à l’Orphelinat de Garçons de Bingerville, en Côte d’Ivoire. Le don de vivres, la réfection du logis des enfants, la mise en place du poulailler et du clapis pour lapins ont été réalisés, à l’ONG Francesco à Bohicon – Zou, au Bénin. Sans compter Le nettoyage des plages et des espaces touristiques et de loisirs fréquentés à São Tomé, en São Tomé et Principe.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Les 5 banques de la fin d’année 2021

Editorial : Le shadow business des opérateurs araignée, en Afrique

Previous article

Orange Fab, des projets au masculin et au féminin !

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Marque