Kribi Conteneurs Terminal / Crédit image : 237 online
économieStrat'Eco

Au fort de la crise sanitaire, les ports Africains ont maintenu le cap

0

La pandémie à coronavirus a affecté le secteur du fret portuaire, notamment, au fort de la crise sanitaire. Aujourd’hui, peu à peu, les frontières à travers le monde s’ouvrent. Strat’Marques revient, en chiffre, sur l’impact de l’ennemi invisible dans cette filière.

Le 1er port d’Afrique a survolé la crise sanitaire. De 4 801 713 EPV (conteneurs équivalent de vingt pieds) en 2019, le 25eme port mondial, Tanger Med, au Maroc est passé à 5 771 200 EPV en 2020, l’année même où le monde a le plus souffert, a priori, des effets de la covid-19. Même tendance observé chez le 2eme port africain, Port Said en Egypte, avec 4 009 672 EPV en 2020 contre 3 658 159 observés en 2019. Pareil pour Lomé, Au Togo avec environ + 225 000 EPV en 2020.

Conteneur Standard / Crédit image : SlidePlayer

Pour les 3eme et 5eme port d’Afrique, le constat est moins positif et la baisse de l’activité économique, du fait de la crise sanitaire, s’est fait relativement sentir. Durban, en Afrique du Sud, après avoir réalisé 2 769 829 EPV en 2019 a enregistré une baisse de près de 175 000 EPV en 2020. Quant à l’autre port d’Afrique du sud, Alexandria, comparé à 2019, c’est un recul de 123 374 EPV sont observé en 2020.

KOFFI-KOUAKOU Laussin

Rédacteur en chef

à lire aussi sur Strat’Marques :

Photoreportage : 4eme édition du SADA, les femmes intéressées par le monde des assurances

Previous article

Noom Hotel Abidjan Plateau, une nouvelle perle en bordure de la lagune ébrié

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in économie