Présentation de la plateforme AMUGA mon trajet à la presse / Crédit image : AMUGA
Strat'TechTech

AMUGA mon trajet, pour mieux planifier son itinéraire

0

En Abidjan, planifier son itinéraire de la journée, pour les usagers de transports en commun, n’est pas chose aisée. La semaine dernière, l’AMUGA , l’Autorité de la mobilité urbaine dans le Grand Abidjan, structure sous tutelle du ministère des Transports Ivoirien, a présenté, à la presse, sa plateforme technologique d’information. Cette plateforme, c’est AMUGA mon trajet. Une plateforme pour orienter les usagers de transport en commun dans leur itinéraire quotidien. Le lancement de celle-ci a eu lieu le mardi 22 mars 2022, aux 2 Plateaux-Cocody-Abidjan-Côte d’Ivoire, au siège de l’Institution.

Une vue aérienne de la circulation dans le Grand Abidjan / Crédit image : Abidjan.net

Un Bateau sur la lagune Ebrié / Crédit image : Mistral Voyages

AMUGA Mon trajet, c’est le produit élaboré par des startups Ivoiriennes, sur la base d’un projet de cartographie des services de transport en commun, préalablement effectué sur recommandation du ministère des Transports de Côte d’Ivoire, appuyé par l’AFD (Agence française de développement). Le service, digitalisé, offre, à l’usager, une visualisation, d’un point A à un point B, de son trajet et lui propose les différents moyens de déplacements disponibles, pour effectuer son parcours, en précisant la distance et la durée de la course.

Romain Kouakou, directeur général de l’AMUGA / Crédit image : AMUGA

Selon Romain Kouakou, Directeur Général de l’AMUGA, les transports proposés combinent les taxis communaux wôrô wôrô, les minicars Gbakas, les autobus de la SOTRA (Société des transports Abidjanais), et les bateaux-bus du trafic lagunaire. “C’est une première phase, en attendant que les autobus soient dotés de balises GPS permettant d’indiquer le moment de leur passage à un arrêt”, a-t-il précisé. Il a, par ailleurs, révélé qu’une plateforme digitale d’information, spécifiquement dédiée aux taxis-compteurs, est en cours d’élaboration.

 

Demba Diop, président du Conseil stratégique de l’AMUGA explique les enjeux de cette application / Crédit image : AMUGA

L’usager, pour un trajet donné, à plusieurs possibilités de moyens de transport, en fonction de ses préférences. L’application offre, également, à l’usager, la possibilité d’être un contributeur à la mobilité, en signalant les obstacles éventuels (travaux, manifestations, accidents…) en présence sur la voie de circulation. Le président du Conseil stratégique de l’AMUGA, Demba Diop l’a mentionné, en adoptant les nouvelles technologies dans leurs habitudes de déplacement, les Abidjanais pourraient économiser du temps et favoriser la mise en place d’un système de transport intégré et multimodal.

Les conférenciers au terme de la rencontre / Crédit image : AMUGA

Nimba Gow Ange, responsable du département technologies de l’information et de l’innovation à l’AMUGA, a ajouté que cette application donnera la possibilité, aux populations Abidjanaises, de se déplacer aisément. Selon lui, pour le moment, seuls les véhicules de transport en commun, qui circulent sur des lignes bien définies, sont pris en compte par le projet. Les taxis compteurs et personnels ne sont donc pas concernés. “Nous prévoyons une autre plateforme pour les taxis compteurs”, a-t-il notifié.

 

Un embouteillage monstre / Crédit image : abidjan4all.net

Pour rappel, L’AMUGA assure, dans le Grand Abidjan, la gouvernance institutionnelle de la mobilité urbaine. Elle se définie comme le régulateur du transport urbain, de la circulation des personnes et des marchandises, au sein d’un territoire délimité, ainsi que des infrastructures et équipements nécessaires au transport, aux moyens de transport et aux services liés aux transports et aux déplacements, sur ce territoire. En août 2021, l’AMUGA avait déjà lancé une application dénommée mobile Amuga mon constat ; un système d’aide pour faciliter les constats des accidents de la circulation, faire déplacer les véhicules immobilisés et, ainsi, libérer, assez rapidement, la chaussée. 

Rodrigue Cofye

Rédacteur

à lire aussi sur Strat’Marques :

Mon Woyo sur les routes Ivoiriennes

 

APERO TOURISME 225, des vols moins chers pour un tourisme plus inclusif !

Previous article

Advans Côte d’Ivoire, l’âge de la raison a sonné

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Strat'Tech