novembre 16, 2018

Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière

Africa cyber secutity conference : vers un modèle économique digital basé sur la cybersécurité

Africa Cyber Security Conference 2018

La 3ème édition de l’African Cyber Security Conference s’est ouverte ce mercredi 24 octobre 2018, au Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan. Pour cette année, le thème retenu est ‘’la cyber sécurité, moteur de la transformation digitale’’.

Des deux tables rondes qui ont constituées le focus de cette cérémonie d’ouverture, l’on retiendra que la transformation digitale de l’Afrique ne peut être envisagée sans la cyber sécurité qui constitue un enjeu majeur non seulement pour les Etats mais également pour les entreprises de tous les secteurs qui sont de plus en plus victimes de cyberattaque.

La cybercriminalité coûte près de 3000 millions de dollars ; ce chiffre devrait doubler en 2021.  En Côte d’Ivoire, l’impact de la cybercriminalité se chiffrait à  4 milliards de FCFA en 2015, soit un taux d’augmentation de +66% depuis 2009. C’est pourquoi les panélistes ont tous appelé à un changement de mentalité car il a été constaté que les pays africains se sont concentrés sur les fonctionnalités du digital en reléguant le volet sécurité au second plan.

Pour y remédier, les panélistes sont tous unanimes sur l’instauration d’une réglementation qui balise les activités, cette tâche ne devant pas être laissée au seul soin du législateur  qui n’en maîtrise pas forcement tous les contours. A côté, il est aussi nécessaire de développer des data centers, investir dans la formation des compétences dans le domaine et enfin de mettre en place une plateforme de collaboration Sud-Sud en matière de cyber sécurité.

Mack Coulibaly, CEO Jighi, Président du comité d’organisation de l’Africa CyberSecurity Conference, a cité un rapport de la Banque mondiale selon lequel la connectivité de l’Afrique qui était de 169 millions de personnes en 2012 va tripler en 2018. Toutefois, a-t-il fait remarqué, la corrélation entre la connectivité et le succès de l’économie numérique n’est pas établit. Il convient donc d’avoir un cyberespace résilient pour accroître les performances des entreprises.

A Habib Bamba, directeur de la transformation digitale chez Orange, d’ajouter que le monde est passé d’une révolution technologique à une révolution du modèle économique des entreprises qui demande la prise en compte d’un certain nombre d’innovations, à savoir  le mobile web social, le cloud, les objets connectés, l’intelligence artificielle, le big data, l’analytics et la culture digitale.

Cette 3ème édition est parrainée par le ministre de l’Economie numérique et de la Poste, Claude Isaac Dé, qui interviendra lors de la deuxième journée. Elle est organisée grâce au soutien de l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire et Business France. Les sponsors associés à l’évènement sont JIGHI, Microsoft, Orange, IBM, VISA ainsi que des institutions gouvernementales régionales et internationales,  pour ne citer que ceux-là.

Evelyne Ouattara

A lire aussi

COMMENTAIRES
BY KITAM D. / 08 29 44 97