Média

Affichage : Ces graves problèmes du démantèlement

0

Après l’opération de stickage et de recensement des panneaux ne respectant pas les normes d’affichage dans  le District d’Abidjan est entré récemment dans la phase pratique à travers une vaste opération de démantèlement qui est censée durée six mois.

Mais si elle est salutaire et répond à un besoin d’assainissement du secteur de l’affichage et de la ville, l’opération lancée par le Conseil supérieur de la publicité (CSP) n’est pas sans conséquence sur la communication des entreprises et institutions.

Selon le récent rapport de Brand medias Monitoring, de Except médias, au cours des 10 premiers mois de 2018, l’affichage a enregistré 474 annonceurs, faisant d’elle le 3ème média où l’on retrouve le plus grand nombre d’annonceurs en Côte d’ Ivoire. Or avec cette opération, l’affichage risque de perdre sa position. La réduction du nombre de panneaux va favoriser les autres médias (télé, web, radio..). Par manque d’espaces disponibles, les annonceurs se tourneront certainement vers ces médias. Quant à la demande, elle sera supérieure à l’offre ; ce qui entraînera une surenchère sur le marché.

Les activités des régies financières prendront un coup. Il en sera de même pour les agences de communication qui collaborent avec elles. Elles verront leurs chiffres d’affaires baissés ; ce qui entraînera sans doute une réduction des effectifs, donc le chômage pour certains. Il en est de même pour les afficheurs.

Les annonceurs quant à eux se verront contraint de revoir, voire réduire leurs budgets de communication pour ce qui est de l’affichage et adopter de nouvelles stratégies de communication pour atteindre leurs cibles et faire passer leurs messages. Pour les annonceurs qui ont des contrats d’affichage avec des régies ou des agences de communication qu’en sera-t-il de la résolution de ce dilemme qui se présente à eux ? Les choses tourneront aux vinaigres si les clauses des contrats ne sont pas revues et rediscutées.

Face à cela, les panneaux ou Ecran LED s’affichent certainement comme une alternative. Cependant, ont-ils les mêmes effets que les panneaux traditionnels ? Ont-ils une zone de couverture plus large et un taux de pénétration aussi efficace ?

 500 panneaux concernés par l’opération

La législation en vigueur stipule que l’espacement entre deux panneaux est au minimum de 75 mètres en agglomération et de 100 mètres en rase campagne. En outre, en rase campagne, les panneaux publicitaires sont posés à 150 mètres au moins des carrefours, et à 100 mètres, en agglomération, des entrées et sorties des courbes. Cette opération touche également les panneaux à moitié détruits qui constituent des risques pour les populations et les usagers de la route.

Le nombre de panneaux illégaux stickés ‘’Pose interdite” est estimé à 1623 dont 406 panneaux déclarés inconnus contre 1200 connus par la propreté.

L’opération en cours « concerne 500 panneaux publicitaires repartis dans les 13 communes du district d’Abidjan y compris les communes de Songon, Bingerville et Anyama (…) eta été décidée de façon consensuelle avec les différentes associations du secteur de la publicité », soutient le directeur de la Communication publicitaire, Dosso Mamadou.

Dans sa phase pratique, c’est à Anani, un quartier de la commune de Port Bouet, qu’a été lancée l’opération avec  le démantèlement de  32 panneaux. Le cap a été mis sur Koumassi avec le démantèlement de plus d’une trentaine de panneaux. La semaine prochaine, l’opération touchera probablement la commune de Marcory’’, a annoncé Abel Kouassi, le chargé d’affichage au CSP.

Le CSP a indiqué par ailleurs que cette opération d’assainissement et de réorganisation de l’affichage publicitaire s’étendra dans tout le district autonome d’Abidjan. Les personnes physiques ou morales dont les panneaux ont été retirés doivent payer une amende pour les récupérer.

Fernand Appia

Distribution : ces entreprises qui tiennent le e-commerce en Côte d’Ivoire

Article précédent

Parfumerie : Shumukh, le parfum le plus cher au monde

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Média