octobre 18, 2018

Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière

Affichage : la Haute autorité pour la bonne gouvernance choque avec des images sanglantes

Images choquantes de la Haute autorité pour la bonne gouvernance en Côte d'Ivoire

Depuis quelques semaines, la Haute autorité pour la bonne gouvernance a lancé une campagne publicitaire contre la corruption. Celle-ci met en relief les effets néfastes de la corruption sur différents secteurs de la société ivoirienne : le « système judiciaire », le « système sanitaire », les « infrastructures routières », les titres fonciers avec « l’octroi de permis de construire fantaisistes », etc. L’initiative est louable, l’objectif étant d’éradiquer un fléau qui gangrène la société ivoirienne. Selon le rapport de Transparency International (une Ong internationale allemande) publié en février 2018, la Côte d’Ivoire occupe de fait la 18ème place au niveau africain des pays les plus corrompus et la 103ème au plan international.

Affiches choquantes de la Haute autorité pour la bonne gouvernance en Côte d'Ivoire

Mais la nature des messages diffusés à travers des panneaux publicitaires sur l’ensemble du territoire national suscite indignation et malaise. En effet, les 12m2 qui jonchent les artères de la ville d’Abidjan et au-delà présentent des images de personnes mortes ou baignant dans le sang, du fait de la corruption.

Des images qui heurtent la sensibilité des populations - hommes, femmes et jeunes – dont certains ont joint la rédaction de Strat’Marques pour interpeller sur le caractère dégradant et répugnant des affiches placardées à travers le pays. Pour la plupart des chefs de famille, les plaignants mettent en garde contre le choc et le traumatisme que de telles images pourraient causer aux jeunes et aux enfants.

La Haute autorité pour la bonne gouvernance en Côte d'Ivoire

La Haute autorité pour la bonne gouvernance, si noble soit son intention de combattre la corruption, aurait été mieux inspiré en faisant sienne les dispositions légales qui interdisent la publication de nature à heurter les sensibilités. Notamment des images présentant des morts et des marres de sang.

Panneau publicitaire choquant de la Haute autorité pour la bonne gouvernance en Côte d'Ivoire

En un mot, on peut mener une campagne de sensibilisation contre la corruption et atteindre son but sans utiliser de telles images. Il est important donc que les responsables de la Haute autorité pour la bonne gouvernance tiennent compte de ces observations et remplacent les images décriées par d’autres plus correctes.

Aristide Otré

A lire aussi

COMMENTAIRES
BY KITAM D. / 08 29 44 97