Event

Adicomdays 2019 : focus sur le pouvoir redoutable des communautés

0

La 3ème édition des Adicomdays qui  s’est tenue le 22 et 23 mars 2018 a réuni le monde du digital africain autour  du thème  ‘’les communautés  prennent le pouvoir’’.

Selon Inès Ebagnitchié, chef de projet Adicomdays, le constat est que les communautés sont créées plus facilement en Afrique que sur tous les autres continents et elles sont très actives. Elles ont donc un grand un pouvoir d’influence sur les marques. Il est révolu l’ère où les syndicats de consommateurs devaient se plaindre pendant longtemps avant d’avoir gain de cause où même pas. Aujourd’hui, les communautés se positionnent comme des défenseurs de droits des consommateurs sur les réseaux sociaux et même comme des observateurs et évaluateurs des politiques des gouvernements.

Les exemples en la matière sont nombreux. Trois success stories ont retenu l’attention lors de la journée des Adicomdays. Il s’agit  de Je wonder Magazine au Cameroun avec pour Ceo Celine VictoriaFotso, la seconde, c’est Afrikréa, une plateforme sur laquelle les créateurs africains vendent leurs créations. Il a été fondé par MoulayeTabouré. Et enfin  Nofi (Noir et fier), une communauté fondée par Christian Zela,qui a lancé le boycott de la chaîne de télévision BET parce que cette chaîne ne valorisait pas assez le ‘’Black’’ dans les faits. Aujourd’hui, la plateforme fait le million de followers. Cela a conduit à la création d’un magazine qui est le premier magazine en France à avoir créé le plus d’engagement avec 20.000 exemplaires vendus à son lancement. Nofi est en partenariat avec une start-up ivoirienne pour le lancement d’une plateforme streaming, avec ou sans connexion.

Le premier panel de la première journée a porté sur le thème : « Créer, animer et engager sa communauté : retour d’expériences et cases studies des marques. Ont participé à ce panel KFC, Air France, Infinx ainsi que le chief digital officer de la Présidence de la République  du Benin Stévy-Ferry Wallace,  qui ont tous su bâtir des communautés  très engagées.

Le Directeur général adjoint d’Orange Côte d’Ivoire, Stéphane Varet, intervenant en tant que le sponsor officiel des Adicomdays, a indiqué que le digital est dans l’Adn de tout opérateur de télécom  à cause de la connectivité. C’est la deuxième année qu’Orange est partenaire officiel de l’événement.  A travers son hashtag (#opérateur digital engagé engagé), l’opérateur télécom s’engage dans la promotion du digital en Côte d’Ivoire et en Afrique.

Les participants ont également bénéficié de l’intervention de représentants de Facebook, twitter et de de  Google.  David Steinacker responsable partenariat Afrique de l’ouest de Google, a annoncé deux futures tendances en matière de digital.  La première tendance est AMP (Accelerating Mobile Page Project), un projet qui permettra la création de sites internet et de publicités mieux élaborés, performants et ultra rapides diffusables sur tous les supports. Pour ce qui est de la seconde tendance le  PWA (Progressive Web Apps) qui elle est une application web qui consiste en des pages ou des sites web qui  apparaîtront à l’utilisateur de la même manière que les applications natives ou les applications mobiles.

Les Adicomdays sont une initiative de Totem Expérience, une agence de communication basée en France et en Côte d’Ivoire. Le Ceo Kahi Lumumba a été très impliquée dans les activités et l’animation des panels. Cette grande rencontre du digital s’est achevée le samedi 25 mars dans les différents QG des partenaires officiels à savoir Orange, CME pour des conférences et des séances de formations en direction des étudiants.

Evelyne Ouattara

Gestion des plastiques : que peuvent faire les entreprises productrices ?

Article précédent

Santé et sécurité au travail : La transformation numérique au centre d’un forum

Article suivant

Vous aimerez aussi

Commentaires

Laissez un commentaire

Plus dans Event