Event

0

jnvajj

L’ouverture officielle des Journées Nationales de Valorisation de l’Agriculture des Ressources Animales et Halieutiques (JNVA) s’est opérée ce jeudi à Bondoukou. Au regard de la quantité et la qualité des initiatives, on peut le dire sans risque de se tromper, des jours meilleurs attendent paysans et éleveurs ivoiriens.

Jusqu’ici  répondant au nom de Jennifer CERES, la présidente de l’Agence pour la Valorisation de l’Agriculture (AVA) est depuis ce jour Princesse Affia BREGNAN. C’est d’ailleurs son intronisation par les Reine-mères du gontougo  qui a ouvert les festivités de la 4ème édition des JNVA. La communicante dévouée à la modernisation du secteur agricole s’est aussi réjouie de la mobilisation des partenaires ainsi que des autorités qui ont décidé de passer à l’acte quant aux actions attendues pour le bonheur des producteurs ivoiriens. Ce qui a poussé la présentatrice de l’émission ‘’Brave Paysan’’ à lancer cet appel aux jeunes « Choisissez le métier d’agriculteurs car l’un des rares secteurs d’activité où il n’y pas de licenciement et quasiment pas retraite…la terre ne trahit jamais celui ou celle qui la met en valeur »

Il faut dire que le diagnostic fait par sa structure aidée d’experts, relève que la Côte d’Ivoire a juste besoin de réorienter sa politique agricole. Par exemple, repousser les limites commerciales des producteurs pour plus de revenus ; améliorer la productivité en modernisant les techniques culturales ou alors, améliorer les conditions de vie et de travail de ses artisans du développement économique.  En effet, le choix de Bondoukou est d’autant plus symbolique car  motivé par le dynamisme de cette région. Grenier national d’ignames et d’autres produits vivriers, cette localité est  le 1er producteur de noix de cajou  en Côte d’Ivoire. Cette région est également un ranch géant. Malgré tout ce potentiel, le Gontougo, à l’instar de bon nombre de régions pourvoyeuses de devises, est le parent pauvre de la clé de répartition.

 jnvajour 1

A ce niveau, dans son allocution, le maire de la ville, M. Koné HELIASSOU a demandé au parrain, Guillaume SORO d’être l’avocat de ses administrés auprès du gouvernement pour l’augmentation des revenus des planteurs d’anacarde. Co-président des JNVA 2014, le ministre des Ressources animales et halieutiques, M. Kobenan ADJOUMANI a rempli sa part de contrat en révélant qu’il vient d’obtenir un financement, au niveau international, de plus de 10 milliards de FCFA pour accélérer le processus de compétitive des activités agricoles et pastorales en Côte d’Ivoire. A sa suite, le Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, ’’Parrain naturel des JNVA’’ a passé en revue tous les grands chantiers amorcés par le gouvernement ivoirien pour « transformer  de façon durable le secteur.» Mais plus particulièrement, l’ex-Premier Ministre, levé un coin de voile sur le partenariat qu’il a permis de signer avec l’AVA. Entre autres  tenants de cette convention, l’hémicycle sera dès cette année un appui matériel, technique et financier pour la conduite des actions liées au JNVA. C’est donc à juste titre qu’il  dit féliciter l’initiatrice de cette plate-forme de promotion de l’économie verte.

Les JNVA 2014 c’est aussi la forte implication des entreprises, structures et autres agents économiques opérant en Côte d’Ivoire. De grosses pointures dont l’adhésion à ce noble projet augure de jours heureux pour le monde rural. Il s’agit succinctement  d’AFRICAUTO, SOLIBRA, MTN KOUDIJS,  UNESCO, AMOR, UNFPA, AFRI JAPAN, SMS SA, FAO, Côte d’Ivoire Tourisme, CNRA, ANADER, Groupe 2IAE et du FIRCA qui promettent apporter leur pierre à cet édifice.

Marius Aka Fils (Envoyé Spécial à Bondoukou)

J-1 des JNVA 2014 : Jennifer CERES, l’invitée surprise de « C’MIDI »

Previous article

Tarification téléphonique : MTN réduit tout

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Event