Média

3ème Congrès du GEPCI: l’embellie de la presse annoncée

0

assi

Le groupement des éditeurs de la presse en Côte d’Ivoire (GEPCI) était à son troisième congrès ordinaire du 05 au 07 décembre dernier à Grand-Bassam. Le Directeur de publication du quotidien LE SPORT, Assi AMEDEE s’est succédé à lui-même à la tête de cette organisation qui a aussi pris des résolutions pour une presse ivoirienne de qualité.

Les patrons de presse de Côte d’Ivoire se sont retirés d’Abidjan le week-end dernier pour réfléchir à  l’avenir de leur secteur, du reste profondément sinistré. Mais cette assise visait aussi à renouveler les instances de l’organisation. A ce niveau, le propriétaire du groupe Les Editions APPO, M. Assi AMEDEE ADON, s’est offert un second mandat en battant son confrère Allan ALLIALI,  1er Responsable des Quotidiens LE QUOTIDIEN et  REVELATION.

Le jeu démocratique bien appliqué, c’est sans difficultés que toutes les parties se sont retrouvées pour impulser une nouvelle dynamique à leur plate-forme commune. Ainsi les patrons de presse ont fait chorus pour adresser un plaidoyer à l’Etat. Celui-ci concerne l’allocation de la subvention à l’impression de six (6) mois des journaux. Mieux, à l’unisson, les Boss des journaux ont décidé de mener une campagne de communication avec publication dudit plaidoyer dans leurs supports respectifs.

presse

Deuxième fait majeur de cette convention, le patronat de la presse privée ivoirienne s’engage à appliquer la convention collective « avec 1900 F CFA comme valeur du point d’indice, dès le 1er janvier 2015. » A y voir de près, il n’est pas interdit de prédire une embellie dans l’exercice du difficile métier de journaliste ; pourvu que les paroles fassent cette fois-ci place aux actes.

Il est bon de noter qu’en prime, le GEPCI compte bénéficier des appuis techniques de la Direction générale des Impôts (DGI), des Douanes ivoiriennes, de la CNPS et bien d’autres structures,  pour accroître sa vélocité en ce qui concerne le processus de modernisation de ce secteur d’activités.  Tout ceci, sous la permanente évaluation économique et éditoriale du Conseil National de Presse (CNP) qui se chargera bien entendu de veiller au respect des engagements pris de part et d’autre.

Marius Aka Fils

Crédit internet : ORANGE vous permet d’en faire cadeau

Previous article

Huile AYA

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

More in Média