Skillup
Développement personnelDossierStrat'ActuStrat'ModanceStrat'UneStrat'Une__

3 conseils essentiels pour prendre sereinement la parole en public

0

Que ce soit dans un cadre professionnel ou en d’autres circonstances, vous serez, un jour, appelé à prendre la parole en public. Seulement, ce n’est jamais une mince affaire que de s’exprimer devant autrui et cela peut, très vite, devenir angoissant. Pourtant, la maîtrise de la prise de parole en public peut vous permettre de décrocher des contrats et vous ouvrir des portes. Découvrez 3 conseils essentiels qui vous aideront à tenir, sereinement, un discours en public.

Le Blog Madmagz Com’in

Préparer son discours

Pour prendre la parole en public, il faut toujours préparer son discours, afin de savoir, par avance, ce que vous allez dire. Cela empêche d’hésiter, d’accrocher, de balbutier, de chercher ses mots ou de perdre le fil de ses idées. En clair, cette préparation prémunie de « euhh » répétitifs dans votre allocution. La préparation est primordiale, car elle donne la maîtrise du sujet à formuler et permet de mieux gérer le temps de prise parole. Pour une conférence, par exemple, l’idéal est de repérer les lieux et d’évaluer les contraintes. Il est important de prendre ses marques, de savoir où le public sera situé par rapport à soi et de prendre connaissance du matériel mis à disposition. De la sorte, vous pouvez éliminer les contraintes techniques et extérieures, afin de vous concentrer sur votre prise de parole, tant qu’à faire ce peu.

Heritage

Soigner sa posture

Soigner son discours consiste à s’entraîner à bien se tenir, devant un public. Autrement dit, soigner son attitude, sa posture, ses manières, son expression. Pour faciliter la tache, entraîner vous devant des proches ou filmez vous. Cette technique vous permettra de connaître vos points faibles et de les corriger. Lorsque vous tenez un discours en public, faites attention à vos tics et manies. Par exemple les piétinements, le regard tourné vers le sol, les jeux de mains, tous ces petits mouvements compulsifs. Ces gestes mettent de la confusion dans le discours. Il paraîtra fouillis et dénuer de sens .

Le regard

Le regard est primordial. Il aide à maintenir l’auditoire en alerte et permet de s’appuyer sur lui. C’est grâce à lui que vous verrez les réactions du public et saurez comment les utiliser, à votre avantage. Dans la pratique, connaître son auditoire, c’est aussi savoir ce qui va le faire rire ou pleurer. Vous devez, donc, savoir à qui vous vous adressez. Adaptez vos blagues ou petites anecdotes en fonction de lui. Évitez de vous focaliser sur un point, une personne ou de regarder, toujours, le même endroit. Cela peut donner, aux autres, l’impression d’assister à une conversation. Déterminer plusieurs points dans l’assemblée (à droite, à gauche et au centre) et regarder les, à tour de rôle.

La posture

La posture dans l’espace est, vraiment, importante. Souvent, involontairement, on peut adopter une posture avachie ou abattue du fait de la peur, par exemple. Se redresser au niveau du corps, ouvrir la poitrine complètement, avec l’aide de la respiration, pour surmonter son angoisse. La bonne posture, c’est gardé le corps souple et placé sur son axe de gravité :

 être face à l’auditoire,
 libérer ses bras et ses mains,
 reposer le corps sur les deux jambes,
 laisser son diaphragme libre,
 débloquer les épaules et le torse,
 bien détacher la tête du cou,
 n’être ni trop statique, ni trop agité.

Formadis

Trouver le bon ton

Il existe 3 sortes de discours : Le discours informatif, le discours persuasif et le discours divertissant. Pour réussir votre discours, il est important de vous servir de ces 3 variantes puisqu’ils ont, tous, une fonction spécifique :

  • Le discours informatif donne les faits, les détails, les exemples. Même si vous essayez de convaincre votre audience, il est toujours question de faits réels et d’informations.
  • Le discours persuasif doit convaincre votre audience. Vous devez exposer les faits et les agrémenter d’émotions, d’histoires, d’expériences, en l’occurrence vos propres expériences.
  • Le discours divertissantlui, crée le lien entre votre auditoire et vous.

Dans tous ces types de discours, il vous faudra maîtriser deux points essentiels :

La respiration

La respiration a un rôle important dans la gestion des émotions. Respirer permet l’écoute active du public. La respiration doit être profonde et abdominale. Elle vous détendra, tranquillisera votre corps et vous apportera de la sérénité.

L’articulation

Il faut articuler ses mots. Parler vite est un défaut courant, lorsque l’on n’a pas l’habitude de prendre la parole. C’est l’une des premières choses qu’il faut s’appliquer à corriger. Un débit rapide entraîne une mauvaise articulation. Conséquences : Le discours est incompréhensible et lasse, assez vite, le public. Plus l’auditoire est important, plus le débit devra être lent et articulé.

La prise de parole en public est une chose absolument fantastique. Quelque chose de ludique où l’on peut prendre beaucoup de plaisir, si l’on en maîtrise les contours. Soyez simple et décontracté, car prendre la parole en public est un des plus durs exercices, mais sa maîtrise est un art qui ouvre bien des portes.

Marie Axelle Tano 

Rédactrice

à lire aussi sur Strat’Marques :

Développement personnel : La puissance de l’auto-motivation

 

Wave, la vague révolutionnaire qui déferle sur la Fintech ivoirienne

Previous article

Le SARA 2021 reporté à décembre 2022

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply