novembre 24, 2017

Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière

Pub Close Up : avait-on forcément besoin de ça ?

close up 1

Clash musical sur Rti 1. Un concept bien pensé. L’animation est presque parfaite. Cela ne saurait être autrement. Le Célébrissime Didier Bléou étant aux commandes.  Cette production greffée sur le label Tempo captive tout naturellement. Les annonceurs n’en demandent pas plus pour se jouer des coudes. Alors les spots défilent. Parfois en coupure. En coupant, l’une des annonces a retenu notre attention le samedi 26 août dernier.

Cet article ne plaira pas nécessairement à tous. Mais l’objectif n’est pas de choquer. Loin de là. Nous réagissons justement suite à un amas de chocs. Nos Télévisions sont ouvertes au monde. Ce qui est dans l’ordre normal des choses. Le hic est que tout y est servi. Un melting-pot no limit.

Les télénovelas sont diffusées en boucle. Là où l’inceste n’est nullement interdit. Des films qui montrent la voie ‘’à ceux qui hésiteraient encore’’ que le mariage entre deux hommes, deux femmes voire avec des bêtes est bien possible.

En Afrique normale, avoir des rapports sexuels avec sa belle sœur, son beau père etc. constitue un sacrilège.  L’abominable est  davantage criard  lorsque des personnes disposant de toutes leurs facultés vont avec leur progéniture.

tvn4

 

En Afrique normale, Papa et Maman devraient avoir du mal à s’embrasser langoureusement devant leurs enfants. A fortiori à table. Ces considérations n’ont pas leur place dans les séries américaines prisées du reste par les Maisons de Distributions dominant le marché continental. Hélas ! Nos décideurs ne regardent pas de ce côté-là.  L’intérêt politique n’y est pas tout simplement.

Vous voulez voir des clips ? Conseil : Allez voir Gospel Tv ou les télés confessionnelles. Sinon le mal s’empirera. Soyez en sûr !

Depuis peu, les hebdomadaires people, ou de faits divers font du chiffre avec des manchettes du genre : «  Mon père m’a enceinté et je l’aime » « Ces bars où on couche avec  les femmes enceintes » «  Le patron d’une association de gays dévoile des secrets sur le milieu homo en Côte d’Ivoire. »

Non seulement ceux qui en parlent le font à visage découvert désormais, mais nos confrères affichent leur Une sans êtres inquiétés. En gros, personne n’est offusqué, on a d’autres préoccupations.

tvn6

La victime principale : les Tout-petits. La répétition étant pédagogique (films, manchettes de journaux, clips) nos enfants considèrent normal ce qui est anormal. Surtout quand la tante ou l’oncle  de la maison censé soutenir les parents dans leur éducation, s’habille comme les acteurs de ces vidéos dérangeantes.

Quand la pub s’en mêle 

Ce samedi là (26 août)  en effet, nous suivions Le Clash musical opposant les faiseurs de Zouglou aux   Chantres. Demi-finale remportée d’ailleurs par les pratiquants  de ‘’la danse philosophique’’. Dans la foulée, une pub est lancée en coupure. Celle d’une marque du groupe Unilever. Précisément, il s’agissait de Close Up.

 L’objet de l’annonce : démontrer qu’en utilisant ce dentifrice, on garde une haleine fraiche dans la durée. Il nous a été donné de voir deux acteurs. Un homme et une femme sur les lèvres desquels se dégageait apparemment  une buée de fraicheur. Tout ça c’est bon.

close up 3

Et puis comme pour ‘’respecter la tendance’’ actuelle, nos deux champions de l’halène fraiche finissent par s’embrasser.  Avait-on vraiment besoin d’en arriver là ? D’autant qu’il était 12h  Gmt environ. La maisonnée entière les yeux rivés sur l’écran.

Chose inhabituelle, cette pub n’est plus passée jusque-là. Du moins  à notre connaissance. A-t-elle été censurée ? Ou alors l’annonce est réservée spécialement à l’espace Tempo ?

Pendant ce temps-là, nous tentons vainement de trouver une réponse réfléchie à la question de nos bambins. Ces enfants venus voir le clash n’ont pas manqué de poser la question suivante : Tonton quand on se brosse on doit s’embrasser après ?

Des réglages doivent intervenir dans les plus brefs délais.  Nos medias devraient respecter nos codes.  L’Afrique reste fragile. Si en plus de notre quotidien déjà difficile, l’on doit tout subir culturellement, l’avenir est  alors incertain. Les Asiatiques sont leaders en technologie tout en gardant leurs valeurs.  C’est peut-être le secret de leur réussite.  Continuons la  réflexion !

Marius Aka Fils

 

 

 

 

A lire aussi

COMMENTAIRES
BY KITAM D. / 08 29 44 97