octobre 22, 2017

Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière

Pari sportif en ligne en Côte d’Ivoire : Sportcash (Lonaci) ‘’condamné’’ à être outsider ?

Pari Sportif

Prise dans l’étau des sites de pari sportif occidentaux et des jeunes ‘’fraudeurs’’, la Lonaci (Loterie Nationale de Côte d’Ivoire) tente tant bien que mal de s’en sortir. Sportcash, son produit, a engagé la bataille. Comment se comporte-il ou alors quelle perception en fait les nombreux parieurs? Strat’Marques a fait une incursion dans leur milieu.

C’est un secret de polichinelle de dire que le pari sportif fait brasser des millions. En Côte d’Ivoire une loi interdit cette activité. A la seule condition vous le pratiquiez avec le produit de la Lonaci, entreprise détenant un monopole de conquistador.

Site web Betclic
Une vue de la page d'accueil du site web de Betclic (www.betclic.com)

Mais la réalité est tout autre. Les sites de pari comme Betclic, Unibet, Netbet, Zebet et bien d’autres font désormais figure d’eldorado pour les parieurs. De sorte qu’aujourd’hui leur amour pour le ballon rond n’est plus seulement rythmé par le simple plaisir que peut leur procurer un raid solitaire de Léo Messi, ou un beau coup franc de Christiano Ronaldo, mais aussi et surtout par le cash que peut leur rapporter une victoire de Chelsea par exemple. Chose qui échappe généralement à l’outil étatique à eux imposé. Comment expliquer cela ?

Fulgence, un parieur que nous avons rencontré du côté d’Angré terminus 81-82 (Abidjan-Cocody), nous en donne des pistes : « les côtes pratiquées par Sport Cash sont parfois faibles comparées à celles des sites européens ». Et Full de son pseudonyme, de poursuivre : « De plus, les sites de pari en ligne étrangers offrent des bonus dès l’inscription. Ce qui n’est pas le cas pour Sport Cash » a t-il ajouté. Manifestement, ‘’l’illégalité’’ est plus offrant.

Un autre écho provenant d’Abobo. Touré Moussa est étudiant en gestion commerciale. Pour lui, le ‘’handicap’’ concurrentiel du produit ivoirien est aussi d’ordre technique : « Les difficultés de connexion au site de Sport Cash est un premier frein à son utilisation ».

Point retrait Sport Cash
Des parieurs dans un des points retrait de Sportcash à Abidjan

En effet, nous avons nous-mêmes tentés de créer un compte Sportcash. Mais cela demande une bonne dose de patience de la part de l’utilisateur…avant de recevoir le mail de validation. Aussi au niveau du mode de paiement des gains, la Lonaci est encore ‘’blottie’’ entre les murs cartes Visa et Mastercard. Tandis qu’en Côte d’Ivoire, les transactions souhaitées par la plupart des usagers du pari, sont celles provenant du mobile money (Moov Money, Mtn Mobile Money et Orange Money), même si le site de la Lonaci permet les retraits dans ses points de ventes. En résulte, un manque réel d’engouement des parieurs vis-à-vis de Sportcash.

Site web Sportcash
Une vue de Sportcash.net, le site web de pari sportif de la Lonaci

Face à cette situation, la Lonaci semble résolue d’activer l’appareil judiciaire. Ce qui est le cas puisque les parieurs ‘’illégaux’’ menacés par la hantise de l’arrestation, de la prison, exercent sous cap. Le hic, le dispositif étatique se heurte à l’avancée fulgurante des Tic. Singulièrement la prolifération des smartphones, l’accessibilité à internet. Désormais en effet, les menaces de l’opérateur assermenté ressemblent en réalité à une tempête dans du verre. Et ‘’Christiano’’, un habitué des sites de pari résident dans la commune de Yopougon, s’en moque à la limite : « De toutes les façons, Sportcash ne me propose pas de cash-out (Ndlr : Une option qui permet de clôturer un pari avant la fin du match et récupérer les gains proposés) ».

Par ailleurs, quand bien même la ruée vers les sites ‘’étrangers’’ semble ne pas constituer un sérieux danger pour la Lonaci, elle représente tout de même un gros manque à gagner. Adama K. tient un kiosque de pari clandestin à Koumassi. Son témoignage donne des signaux : « Je peux vendre jusqu’à 1500 euros (environ 1 million de Fcfa) chaque week-end, parfois 2500 euro les semaines de Champion’s League ».

Alors une solution ne serait-elle pas de trouver un moyen de coexister légalement avec ces maisons de jeux afin de bénéficier de leur expertise et des grosses sommes qui se jouent chaque week-end ? Faire le gendarme en vain est-il productif ?

Sporcash sur Facebook
Sur Facebook, Sportcash invite les amoureux du football Africain

Un gros investissement semble donc attendre la Lonaci afin de rendre Sportcash compétitif et lui permettre de répondre aux besoins d’une clientèle de plus en plus exigeante. Cela l’aidera à mieux s’affirmer dans un secteur d’activités en perpétuel changement. C’est peut être la meilleure manière pour elle de s’imposer comme site de référence pour le parieur ivoirien. D’autant plus que chaque parieur interrogé avoue avoir un compte Sportcash, mais ne pas l’utiliser.

Serge Kouassi

A lire aussi

COMMENTAIRES
BY KITAM D. / 08 29 44 97