juillet 20, 2018

Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière

K. Rovia : pourtant la rentrée c’était aujourd’hui

Kanga Rovia, Directeur de Publication du quotidien Le Mandat

Parce que nous Strat’Marques, croyons en Dieu. Et sur conseils de personnes très pieuses, nous avions décidé de commencer notre année ce 1er février 2018. Vous l’avez constaté sans doute, à dessein, notre dernière publication (article maison) date du 28 décembre dernier. Hélas, voilà qu’une autre page vient voiler la lueur tant annoncée. Notre aîné et confrère, Kanga Rovia, Directeur de Publication du quotidien Le Mandat, range définitivement sa plume.

Les doigts subitement endolories certainement suite à la triste nouvelle. Mais il fallait trouver les ressources pour claveter les touches de notre ordinateur. Pour ensuite contacter des confrères que Facebook nous permet de joindre à l’instant.

L’on retient qu’après Fulgence Kassy, la localité de Kokumbo (Toumodi, centre de la Côte d’Ivoire), la pourvoyeuse d’Hommes de média hors paire, a encore perdu l’un des ses dignes fils. Parce que ce qu’est, ou a été "Full" pour le petit écran, Rovia l’est, on dira désormais, l’a été, pour la presse imprimée.

Ces écrits ne sont guère inspirés des oraisons funèbre parfois empruntes d’hypocrisie auxquelles nous assistons. Rovia était une véritable plume. C’est ce journaliste qui-en vous délectant de ses écrits (reportages) - vous (re)plongeait par exemple dans la cuvette du Stade Félix Houphouët Boigny après les grandes rencontres sportives.

Rovia journaliste talentueux, mais aussi Rovia ou l’homme convivial. «  …Son enthousiasme m’a toujours paru inébranlable face aux situations difficiles. » Témoigne notre confrère journaliste - indépendant, Jean-Baptiste Koffi.

Effectivement votre serviteur a eu le privilège de côtoyer ce grand monsieur, du moins en peu de temps, à Les Editions Appo en 2008. Rovia y avait fait un tour éclair au bénéfice du Quotidien Le Sport. Nous avions découvert un meneur d’Homme, un rassembleur né dont la convivialité a permis à ses collègues de retrouver le sourire malgré les soucis. L’Aurore, Nouveau Réveil, Fanion, Mandat … Une plume de telle qualité est toujours convoitée. Et nombreux sont les supports et les lecteurs qui en ont bénéficié.

Rovia leader, une question de logique.

Ferdinand Bailly (Quotidien Le Temps) nous disait ce jeudi que Rovia était aimé de tous. C’est donc tout naturellement qu’il a été porté à la tête de l’Association des Journalistes Sportifs de Côte d’Ivoire. C’est aussi unanimement que le monde de la presse a accueilli avec joie sa promotion au poste de 1er vice- président de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci).

Quoi de plus normal quand le concerné prend le soin d’appeler affectueusement ses confrères « Papa » ? Sylvain Mel (Patron de JHD, 1er webzine de l’humanitaire 100% gratuit) a également bénéficié de la chaleur humaine qu’il dégageait : «  J’ai encore souvenance que c’est Rovia qui m’a motivé lors de ma première sortie sur le terrain en 2003…  Il était à part cet aîné...Paix à son âme » Dira-t-il pour conclure.

Avec Rovia, on ne pleure pas. Avec lui l’espoir n’est jamais perdu. C’était plus qu’une devise pour le désormais défunt Directeur de Publication du quotidien Le Mandat. Et ceux qui lui ont rendu visite à la Pisam suite à son accident de circulation, sont ressortis de sa chambre, confiants. Confiants parce que l’accidenté disait à tous que : «  Si je ne suis pas mort lors de ce grave accident, ce n’est pas maintenant que je vais vous quitter». Pourtant, tu viens de noircir la page de tes confrères ce jeudi 1er février. Page qui était pourtant réservée pour l’annonce d’une nouvelle contraire à celle que nous venons d’apprendre. Hélas, Président Rovia !

Chez nous Strat’Marques, nous comprenons tout de suite que notre rentrée rédactionnelle est reportée à une date ultérieure car : « Si l’Éternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain; Si l’Éternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain. » Psaume 127 verset 1. Que ton âme repose en paix !

Marius Aka Fils

A lire aussi

COMMENTAIRES
BY KITAM D. / 08 29 44 97