décembre 11, 2017

Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière

Côte d’Ivoire (entrepreneuriat) : Ben Aziz K., il a de bonnes raisons de fêter l’indépendance

Ben Aziz un indépendant en Côte d'Ivoire

Guider/inspirer est aussi une mission de Strat’Marques. Le discours officiel indique que la Côte d’Ivoire célèbre le 57ème anniversaire de son indépendance le 07 août prochain. Faire un focus Ben Aziz Konaté, ce jeune ivoirien millionnaire à 22 ans, est notre modeste façon d’y contribuer. D’ailleurs, à double titre, nous avons tous besoin de cet entrepreneur au parcours singulier. Comprenons pourquoi !

La mixité des jalons de son parcours, si récent du reste, renvoie à la mise en scène. Pourtant Ben Aziz est bien cet élève qui a réchauffé les rustiques table-bancs du lycée Garçon de Bingerville (environ 20 Km à l’Est d’Abidjan). Aziz n’est pas le fils d’un homme riche mais pas pauvre non plus. Seulement, Papa Konaté a un mot d’ordre à l’endroit de sa progéniture : « Battez vous, pour faire mieux que moi dans la société.  »

C’est de ce moule exigeant qu’a évolué notre génie. Lui qui a décidé depuis le collège de devenir « milliardaire à 30 ans ». Aujourd’hui, celui qui est le manager d’une entreprise vigoureusement fixée dans le secteur avicole ivoirien, la vingtaine naissante, détient un chiffre d’affaires mensuel oscillant entre 6 et 10 millions de F cfa. Ben Aziz n’a pas gagné à la loterie. La cybercriminalité (le broutage en langage abidjanaise) ne lui ai passé à la tête.

2000 F cfa + un milliard d’idées et d’abnégation

11695418_1597399037201710_6497471310810694064_n (1)

En 2011, alors collégien (classe de 2nd) avec 2000 F cfa, il achète un téléphone portable qu’il revend par la suite à 2500 F cfa. Le business lui sourit et lui donne l’idée d’opérer dans la volaille. Mais avant il a fallu qu’il ouvre une cabine téléphonique.

Activité pour laquelle il brassa une clientèle de proximité, ses condisciples. Ceux-là étaient invités à effectuer leurs rechargements, même à crédit. N’ayant pas le temps matériel, l’entrepreneur de race rare confie la cabine à un boutiquier qui lui reverse 70% du profit.

2013, le baccalauréat en poche, il se lance dans la volaille avec un maigre capital de 60 000 Fcfa. Fond de commerce obtenu au prix d’épargne, mais surtout de privations (petit déjeuner, bling bling …).

Un carton de 50 poussins, un aménagement rudimentaire, quelques paquets d’aliments, la ferme est ainsi ouverte. Mais c’est sans compter avec le chien de la cour familiale qui en fera une bouchée des semaines plus tard.

Aide-maçon, vendeur d’igname comme activités pour relancer la machine

13000347_1688312591443687_5515800743060851875_n

‘’Découragement n’est pas Ivoirien’’, l’histoire de Ben Aziz confirme la maxime. Le drame le tétanise 3 heures durant. Et il reprend son sprint vers l’indépendance, la vraie. En cours de chemin, vendeur d’igname au marché, aide-maçon sur des chantiers immobiliers à Bingerville, l’homme en a fait des activités de soudure, sinon de relance en 2013. C’est-à-dire il y a seulement trois (3) ans en arrière.

Volailles d'or

Les économies lui permette de relancer la machine. Il négocie et obtient une maison inachevée qu’il aménage au rythme de ses entrées financières : « parfois on transportait nous-mêmes les matériaux de construction par faute de moyens » nous confia-t-il. A ce moment là, le lève-tôt et le couche tard étaient le mode de vie imposé.

Puis 150, 200, 500, aujourd’hui le fermier possède une domesticité estimée à plus d’un millier de têtes de volaille.

L’indépendance au forceps

13900241_1731908920417387_8456360610361818002_n

Ben Aziz Konaté est titulaire d’une licence en Comptabilité et gestion d’entreprise, Coach en stratégie marketing. Son succès lui a ouvert les portes de plusieurs cabinets de formation africains et américains. Mais à côté de ce bagage est posé un ‘’coffre-fort’’ beaucoup plus pesant (120 millions de F cfa de chiffre d’affaire annuel). Nous vous épargnons le lot de prix qu’il a glané. 7Alors, Bonne fête d’Indépendance à toi Ben Aziz. Tu as vraiment de bonnes raisons de fêter ce 07 août.

Marius Aka Fils

 

A lire aussi

COMMENTAIRES
BY KITAM D. / 08 29 44 97