décembre 11, 2017

Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière

Commerce (Téléphone) : la ville de Bouaké a encore fait parler d’elle

Commercants en colère contre Transsion (Infinix, Itel, Tecno) à Bouaké

Nous avons été interpellés par nos aimables lecteurs de la ville sur un incident qui s’est produit récemment dans le Gbêkê. Des ‘’commerçants’’, il faut bien s’en assurer, auraient manifesté leur mécontentement, très violemment, contre la société Transsion (Propriétaire des marques Infinix, Itel, Tecno). Nous avons cherché à comprendre.

Commerçants est entre griffes parce que les actes posés, par ceux qu’on qualifie comme tel, sont d’une violence poussée. Ou alors, si vendeurs ils le sont, ceux-ci sont entrés dans une colère vraiment noire. Parce que des panneaux publicitaires portant des affiches desdites marques ont été complètement cassés. Des caisses de ventes vandalisées. Et les faits se sont déroulés le 30 octobre dernier à Bouaké mais aussi à San-Pédro, nous signale-t-on.

En cause, ces intermédiaires entre les constructeurs de téléphones et le consommateur final reprochent à leur partenaire de les « empêcher d’écouler plus aisément leurs marchandises. »

Commerçants en colère à Bouaké

Cette ‘’guerre des prix’’ est née en effet parce que selon les plaignants, les constructeurs passent aussi par un réseau de boutiques également en plein expansion dans la ville. Tandis que les grossistes eux, souhaitent carrément avoir le contrôle total de la vente.

Nos contacts sur place ajoutent que Transsion n’aurait pas tenu ses engagements vis-à-vis desdits grossistes. D’où le courroux des commerçants contre le géant chinois.

La réaction des marques

Interrogés, la réaction des constructeurs ne s’est pas fait attendre. Un responsable d'itel Mobile indique que des actions sont en cours en ce moment pour arrondir les angles avec les vendeurs mécontents.

L’objectif selon lui est que l’intermédiaire comme le consommateur final soit satisfait. Du côté de Infinix, nos contacts interrogés vont dans le même sens. Ils estiment par ailleurs qu’il s’agit d’une incompréhension. Car, le fait d’ouvrir des boutiques, plus appropriées et mieux structurées, participe plutôt de l’entretien de la confiance avec le client.

Toubenit Amos

A lire aussi

COMMENTAIRES
BY KITAM D. / 08 29 44 97