décembre 11, 2017

Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière
Top-bannière

Bock : relooking, bonne & mauvaise nouvelle

Bock Solibra nouvelle étiquette

Retour à la peau d’ébène. Solibra renforce ainsi la sensibilisation. Elles sont belles ainsi. A mille lieux du ‘’record’’ de beauté des dépigmentées. La femme africaine, la vraie. Et on la préfère. L’égérie de campagne du relooking de la gamme Bock a donc ce double mérite. Celui de ‘’rafraîchir’’ davantage la marque pour attirer plus et aussi inciter la gent féminine à rester naturelle. En toute objectivité, le brasseur sexagénaire marque un grand coup. Graphiquement parlant déjà. Voyons à présent le feed-back.

Siège Solibra Abidjan Treichville

La bière. Le produit gicle à fort débit en Côte d’Ivoire. Pour ne prendre que les plus connues, les consommateurs ont désormais le choix entre pas moins de treize (13) marques. A ne considérer que ceux des brasseurs qui dirigent les débats en ce moment. C’est-à-dire Solibra et Brassivoire.

A lire aussi : Bière : 1 an après Ivoire, Mützig, la « suprême », lancée à Abidjan

Ce dernier vient même de doubler sa capacité de production. On parle de l’activation tout récemment, d’une seconde ligne d’embouteillage. Du côté du gigantesque ‘’labo’’ établi sur 12 hectares au kilomètre 17 (autoroute du nord). 60 mille bouteilles y sortent, chaque heure, des machines.

Sans doute, en face, précisément dans l’empire implanté en zone 3, on observe tout ça de très près. Rien ne dit qu’on se taira longtemps. D’ailleurs la nouvelle donne imposée par Ivoire fait effets. Peut-être que le relooking de la Bock en est la conséquence ; peut-être. Justement c’est l’avènement de cette nouvelle étiquette qui fait encore couler notre encre en ce moment.

collerette Bock Solibra

Nous avons fouillé à la source. Encore une fois, M. Landry Diambra, le Responsable Groupe Bières & digital, s’est ouvert tout de suite. «  La Bock a traversé des générations. Pour ce faire, il convient de faire évoluer le packaging. D’ailleurs en 2013, la marque avait opéré un premier changement dans ce sens. Pour 2017, en plus des innovations, nous avons ajouté une collerette à la 65 cl ; gage de qualité. Mieux, l’étiquette est alluminisée. Nous voulions répondre en réalité aux besoins des consommateurs. »

Et puis notre interlocuteur a fini par dire que le produit s’écoule bien sur le marché. Mais il fallait vérifier cette affirmation. C’est ce que nous avons tenté de faire.

Alors notre équipe a procédé à un petit maquis trottoir. Pour emprunter ce remarquable néologisme des vigies de la société aux dix (10) marques de bière.

Notre enquête express nous a conduits dans le ‘’temple de la boisson’’ faite généralement à base de malt et de houblon. Yopougon, vous avez sûrement reconnu la commune. Ensuite, l’autre chapelle, Marcory. Enfin, Adjamé puis Cocody, un autre sanctuaire à ne pas négliger. C’était les mardi 21, mercredi 22 et jeudi 23 novembre dernier.

A lire aussi: Bière en Côte d’Ivoire : Pourquoi Ivoire dirige ses canons vers l’empire Solibra

Malheureusement pour nos lecteurs, notre proposition de citer les établissements visités dans cet article, a été en majorité rejetée. A part, quelques maillons de la chaîne de joie étendues du côté du carrefour oasis (Yopougon) ; la nouvelle rue princesse en réalité et le Parc des Princes situé à la Riviera Palmerais. Par conséquent, nous estimons incohérent de faire de la publicité gratuite pour ces établissements qui ont fait des difficultés à la collaboration avec nos équipes. Comprenez nous.

La nouvelle Bock 65 cl, appelée abusivement « 66 », marche. Pour revenir à l’information. Et ceux qui le disent sont effectivement des voix indiquées. Nous parlons des gérants de dépôt de boisson, les tenanciers de maquis, buvette et de cave. Ces hommes et femmes expérimentés affirment que les choses carburent au super chez eux, en outres, grâce à cette marque. Les casiers désemplissent à quasiment rythme effréné. 

BOCK SOLIBRA ABIDJAN

Motif de satisfaction ? Des consommateurs interviewés ne vont pas au-delà de cette réponse ‘’basique’’ : « En plus d’être beau à voir, le nouvel emballage suscite curiosité. On veut voir ce qu’ils ont mis dedans… »

Pourtant l’annonceur a bien précisé : «  …nouvelle étiquette, même goût. » Mais toujours est-il que le neuf ne manque pas d’aiguiser l’appétit. Les adeptes de la bière n’aiment pas se faire raconter. Raison pour laquelle ils préfèrent expérimenter. D’où l’engouement ou le regain chez d’autres.

Le hic…

Siège Solibra Abidjan Treichville

Ceux qui ont accepté de collaborer ont fait une recommandation. Il est de notre devoir de la remonter. Il s’agit justement de la collerette. Elle se détache ou se décolle «  trop facilement de la bouteille » rapportent nos interlocuteurs.

A lire aussi: Bière en Côte d’Ivoire : B.B. City (Solibra), on comprend maintenant…

Pour le consommateur, l’impact peut être négligeable. Mais pas pour eux, les tenanciers d’espace de loisir. Car cela a pour conséquence de casser les bouteilles en question : «  quand tu veux prendre la bouteille dans le congélateur, elle peut se retrouver par terre si tu n’es pas vigilant. Elle glisse de la paume parce que l’étiquette n’est pas solidement scotchée à la bouteille. »

« B » qui tient un bistrot non loin du carrefour ‘’Giraud’’ (Riviera-Palmeraie) dit être à sa onzième bouteille brisée. L’homme était un peu amer en nous parlant quand bien même « B » reconnaît que de 3, il y a peu, il réussit à vendre 5 casiers de Bock 65 en deux jours désormais.

A Solibra, voici quelques échos du terrain.

Marius Aka Fils


A lire aussi

COMMENTAIRES
BY KITAM D. / 08 29 44 97